Philippe Georges

Pédagogue, professeur de chant, baryton.

Photo ©
Photo ©

 

 

 

Le baryton Philippe Georges a étudié au Conservatoire de Saint-Étienne, puis il entre au Conservatoire de Lyon où il obtient le Premier prix de chant. Il se spécialise ensuite à l'Opéra Bastille, où il travaille régulièrement avec Jeannine Reiss, Regina Resnik, Martin Arroyo et Thomas Hampson.

Sa carrière démarre à l'Opéra Bastille en 1997, dans Billy Budd sous la direction de Gary Bertini, et il y est aussitôt réinvité pour incarner le Comte dans Rigoletto dirigé par James Conlon. La même année, on a pu l'entendre à l'Opéra-Comiquedans le rôle de Raimbaud (Le Comte Ory). 

 

De 1998 à 2001, Philippe Georges se produira fréquemment à l’Opéra National de Lyon, où il chantera Ramiro (L’Heure espagnole), Emilio (Un chapeau de paille d'Italie), Alexandre (Les Oiseaux de Passage), le Comte (Le Nozze di Figaro), Nerjine (Le Premier Cercle), Slook (La Cambiale di Matrimonio), l’Horloge et le Chat (L'Enfant et les sortilèges), Gedge (Albert Herring), Marcello (La Bohème), Valentin (Faust) sous la direction d’Emmanuel Krivine ; et encore Jupiter (Orphée aux Enfers) dirigé par Marc Minkowski, le Baron Douphol (La Traviata) sous la baguette d’Yvan Fischer, Tarquinius (Le Viol de Lucrèce), Ferdinand (Les Fiançailles au Couvent), Mercutio (Roméo et Juliette), Dr Malatesta (Don Pasquale) et Figaro (Il Barbiere di Siviglia). L’artiste incarne également Don Giovanni au Festival de Loches et de Beynac, Ford (Falstaff), Morel (Thérèse de Massenet) à Karlsruhe et Lodz, un Employé (Vol de Nuit de Dallapiccola) à Saint-Étienne, Mathurin (Richard Cœur de Lion) à Saint-Étienne et Tourcoing, Mercutio à Nancy et Saint-Étienne, Lennox (Macbeth de Ernest Bloch) au Festival de Montpellier, le Directeur de théâtre (Les Mamelles de Tirésias) au Festival de Tanglewood avec Seiji Osawa et le Catéchiste (Briseis de Chabrier) à Rennes.

 

Cette saison, il a déjà interprété Albert dans Werther à l’Opéra National de Lyon.

En concert, Philippe Georges a chanté le rôle de Saül dans David et Jonathas (Charpentier) avec William Christie à Ambronay ; l’Oratorio de Noël (Ravel) à l’Opéra-Comique ; la Missa Brevis (Haydn), le Magnificat (Carl Philip Emanuel Bach), le Requiem de Fauré, Carmina Burana (Orff) à Lyon et Saint-Étienne ; la Huitième Symphonie de Mahler à Karlsruhe ; Il Ritorno d’Ulisse in Patria sous la direction de Jean-Claude Malgoire, et L’Enfance du Christ (Berlioz).

 

Philippe Georges a donné son premier récital en 1992 lors de la Biennale de la Musique française à Lyon. En 1997, il faisait ses débuts au Festival d’Aix-en-Provence dans un récital consacré à Gabriel Dussurget, et il a chanté Les Nuits d’Été de Berlioz pendant le Septembre Musical de l’Orne, sous la direction de Jean-Pierre Wallez. Il donne régulièrement des récitals de mélodies de Poulenc, Barber et Ravel.